L’obésité est-elle héréditaire ?

mini bypass gastrique
Bypass et mini Bypass : quelle différence ?
17 avril 2019
Chirurgie bariatrique : les enjeux psychologiques
3 mai 2019
obésité héréditaire

Souffrez-vous de l’obésité ? Vous êtes-vous déjà demandé si vous pouviez transmettre ce problème de santé à vos enfants ?

Tout comme la couleur des yeux et la couleur de la peau sont déterminées par l’héritage ou la génétique de nos parents, ainsi, d’une certaine manière, l’obésité et certaines maladies qui y sont liées pourraient être transmises au bébé dans l’utérus.

Les chercheurs ont découvert que les bébés de mères obèses avaient une accumulation de graisse supérieure à celle des mères dont le poids était normal. En effet, certaines études antérieures ont montré que les enfants de parents obèses sont plus à risque d’être obèses et d’avoir un trouble métabolique (comme le diabète).

Nous savons aussi que l’accumulation de graisse dans les cellules correspond à la masse de tissu adipeux du bébé, au moment de la naissance.

Une des grandes questions qu’on essaye de résoudre grâce à cette recherche est de savoir si on peut déterminer, même avant la naissance de l’enfant, s’il s’agira ou non d’un adulte obèse. L’étape suivante consiste à suivre ces enfants pour voir s’il y a un changement durable à l’âge adulte.

L’une des questions fréquentes est de savoir comment les enfants de mères obèses risquent de devenir obèses des facteurs qui se produisent avant leur naissance.

Les chercheurs espèrent être en mesure de déterminer s’il existe des échantillons de résistance à l’insuline ou d’autres problèmes liés au métabolisme. Ils envisagent de suivre les enfants car ils savent que ces troubles, tels que le développement du diabète, peuvent prendre de nombreuses années.

Lutter contre l’obésité :

Des recherches récentes visent à déterminer de quelle manière les changements de poids, d’indice de masse corporelle (IMC), d’habitudes alimentaires et d’activité physique chez les jeunes avaient une incidence sur leur santé tout au long de leur vie, et leur contribution potentielle aux problèmes liés aux maladies cardiovasculaires et diabète.

Il est donc possible de contrer ce que les gènes dictent : choisir un mode de vie plus sain. Ces bonnes habitudes seront particulièrement importantes pour les jeunes présentant un risque génétique d’obésité.

Les recommandations :

Voici quelques recommandations afin d’éviter les problèmes cardiovasculaires et le diabète :

  • Prenez des décisions saines concernant les repas. Analysez l’énergie que vous consommez dans les aliments que vous dépensez.
  • Faites attention à la taille des portions.
  • Trouvez des activités que tout le monde aime en famille
  • Réduisez le temps passé devant les appareils électroniques.
  • Vérifiez votre poids fréquemment, l’indice de masse corporelle et le tour de taille, aussi ceux de vos enfants.