130482163-1 Chirurgie bariatrique pour adolescents - Medespoir obésité

Les adolescents doivent-ils avoir recours à une chirurgie bariatrique ?

après une sleeve
Costaud après une sleeve ?
15 décembre 2017
chirurgie de l'obésité
La chirurgie de l’obésité n’est pas un jeu
1 mars 2018
Chirurgie bariatrique pour adolescents

En matière de traitements contre l’obésité, plusieurs techniques de chirurgie bariatrique ont vu le jour : la sleeve gastrectomie qui consiste à réduire l’estomac, le bypass qui crée un court-circuit dans le tube digestif et la pose d’un anneau gastrique.

Ce sont des opérations courantes et très efficaces pour aider les adultes obèses à perdre du poids, mais devraient-elles être utilisées chez les adolescents gravement obèses?

Les jeunes adultes obèses sont à risque d’avoir des niveaux de glucose anormaux et une hypertension artérielle qui peuvent leur causer des maladies cardiaques plus tard dans la vie.

C’est pourquoi les chercheurs de l’étude sur l’évaluation longitudinale de la chirurgie bariatrique chez les adolescents (Teen Longitudinal Assessment of Bariatric Surgery” (Teen-LABS)) ont réussi à mettre en avant de tout nouveaux avantages à subir une chirurgie bariatrique plus tôt, même à l’adolescence et affirment que l’opération peut vraiment leur sauver la vie.

Au cours de cette étude, les chercheurs ont suivi 242 participants, dont 33% avaient au moins trois facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. L’âge moyen des participants avant l’opération était de 17 ans, 76% étant des femmes et 72% des personnes de race blanche. Les participants avaient un IMC médian de 51.

Sur les 242 participants, 161 avaient subi un bypass gastrique, 67 avaient subi une sleeve gastrectomie et 14 avaient des bandes gastriques ajustables.

Trois ans après la chirurgie, les chercheurs ont déclaré que seulement 5% de tous les participants avaient encore trois facteurs de risque ou plus et affirment que la diminution des facteurs de risque cardiovasculaires est liée à la perte de poids avec l’âge au moment de la chirurgie. D’autres facteurs incluent l’indice de masse corporelle (IMC) avant la chirurgie, le sexe et la race.

Les femmes qui étaient plus jeunes au moment de la chirurgie, et qui avaient eu une perte de poids plus importante après l’opération, avaient une probabilité plus élevée de voir les facteurs de risque résolus.

Les participants plus jeunes étaient plus susceptibles de résoudre la dyslipidémie (taux élevé de cholestérol) que les patients plus âgés.

En raison de la relation entre l’évolution des facteurs de risque cardiovasculaire et la réduction pondérale postopératoire, surtout chez les sujets jeunes, la chirurgie bariatrique devrait être envisagée pour tout adolescent gravement obèse qui n’a pas réussi à établir une perte de poids significative suite à un rééquilibrage alimentaire et à la pratique d’une activité sportive régulière.